5
Neu hier? Jetzt anmelden! |
 
Sport50
Du bist noch kein Fan von FC The Belval Belvaux...
Le stade
L'histoire des terrains de Belvaux est très longue.Le premier terrain " Op Wäiterich" a été crée par les joueurs et supporteurs. Avec ce terrain ,la condition pour participer au championnat était remplie. Ceci étant, ce terrain se trouva souvent sous eau. Ainsi,le second terrain "A Gadder Ändri seng Wiss" a été aménagé juste à côté. Sur celui-ci, le problème d'inondation n'était pas, mais pour cela, il fut construit de travers. Ensuite, un 3ème terrain vit le jour au Galgebierg:"Op der Köppchen". Là, il y avait moins de boue et l'eau fut nettement mieux absorbée. Ce terrain du "Metzebierg" se trouva approximativement là où le terrain de dressage de chiens se situe aujourd'hui. Cependant, ce terrain avait un inconvénient: à certains endroits, des rochers surgissaient de la terre. Le "The Belval" rêvait d'un terrain véritable: bonne terre,gazon parfait et même une piste d'athlétisme. Et c'est au début des années 30 que ce rêve allait se réaliser: d'une part en la personne de Maurice Hamus, qui apporta un nouvel élan en tant que président, entraîneur et arbitre, et d'autre part grâce à l'aide de nombreux membres du club. La majorité des travaux a été effectuée par l'entrepreneur Schambourg, mais aussi par Jos Klein en tant que président, Jos Hentges en tant que secrétaire et Nic Reuter et ses deux fils. Ils répondaient toujours présents lorsqu'il s'agissait d'aménager le terrain. Cependant, tout ne s'est pas passé comme souhaité avec le nouveau terrain: il devint plus petit, et l'idée de la piste d'athlétisme a complétement été laissée de côté. Finalement, une somme d'argent supplémentaire a dû être prêtée par le café Jean Kunnert pour terminer les travaux. En 1932,le terrain était réalisé. On n'a pas profité bien longtemps du terrain. A peine 6 ans plus tard,c'est-à-dire juste avant la guerre, des travaux ont été entamés au terrain près de l'école. Là,où se trouvait un étang à l'époque, des débris industriels ont été versés et couverts d'une couche de bonne terre. Le avantages de ce 5ème terrain étaient évidents: ce sont surtout les longs chemins jusqu'au Galgebierg qui furent épargnés aux gens. De ce fait,le nombre de supporters accrut. Après la Seconde Guerre Mondiale, "The Belval" ne pouvait pas profiter de la construction de son nouveau terrain,car les Americains y avaient installé leur dépôt. De ce fait, il fallait retourner au "Galgebierg" pendant un certain temps. Il faut préciser que tout était bien différent d'aujourd'hui, une fois que le nouveau terrain était à nouveau praticable: il n'y avait ni mur autour du terrain ni vestiaires... Du terrain de "Wäiterech" en passant par le "Galgebierg" jusqu'à celui d'aujourd'hui,ce fut un long chemin! Désormais,"The Belval" dispose de vestiaires modernes et d'un terrain synthétique.